Les accrochages aux environs de Miski se sont estompés à la tombée de la nuit. Plusieurs véhicules de l’armée de Déby ont sauté sur les champs de mines. Selon les communicants de la dictature, le généralissime Mahamat Idriss Déby alias Kaka aurait mobilisé 100 véhicules pour attaquer une population dépourvue de toute arme importante. Les seules armes en possession de ces civiles sont des armes individuelles de défense personnelle. Vers midi, les forces de Déby avaient commencé par bombarder la population avec de l’artillerie lourde et les hélicoptères de combat les fameux MI 23/24. Mobiliser 100 véhicules pour des simples citoyens qui ne veulent que jouirent de la richesse des sous-sols de leur région. En fin d’après midi, ces forces hyper armées sont entrées à Miski laissant plusieurs morts et des nombreux blessés en leur sein. D’après nos correspondants, des moyens logistiques ont été mis en place pour rapatrier les blessés dans les garnisons de N’Djamena et les antennes de Barkhane.

 

À N’Djamena c’est la psychose totale, on fait circuler dans la ville que des renforts rebelles seraient en route pour renforcer les insurgés. Pour les observateurs qui connaissent la zone, il existe un long périmètre entre les positions des rebelles tchadiens et la zone de Miski, tant bien que le souhait de la population pour en finir avec la dictature s’en va grandissant. La seule présence de Mahamat Idriss Déby alias Kaka sur place attise la convoitise de plusieurs officiers rebelles à venir l’affronter pour le défaire. On chuchote sur les forces de l’UFR, de l’UFDD, du CCMSR, du FACT, les forces Toubous, pour la population toutes les options sont bonnes pour enrayer le régime Déby du Tchad. En attendant le décompte macabre de la guerre et le sang de nos compatriotes qui coule inutilement pour les intérêts des pontes du régime et les sociétés acquises pour exploiter l’or des Tchadiens, aucune voix ne se fait entendre pour condamner ce terrorisme d’état.

 

Je risque de choquer les entrailles…

Où sont les ONG garantes des indices de droits de l’homme? Où est la société civile tchadienne? Ou bien là aussi il faudrait se retenir en se fondant dans le communautarisme ambiant? Ce n’est pas chez moi, pas dans ma région, ce ne sont pas les siens, donc je vais à petits pas… C’est honteux. Levons-nous tous comme un seul homme tant qu’il y a une infime forme d’injustice.

 

Tchadiens, Dieu nous regarde, et nous n’aurons jamais la paix tant que nous serons hypocrites et injustes avec nous-mêmes.

Tchadanthropus-tribune

2306 Vues

  • Il est URGENT de démanteler le POUVOIR en place!

    Mise en garde du Haut Commandement des Forces de Sécurité et de Défense du Tchad au président de la République (ministre de la défense) et au ministre délégué à la défense et à tous ceux obéissent à leurs ordres en massacrant le GRAND et DIGNE PEUPLE TCHADIEN !

    Officiers généreux, Officiers, Sous-officiers et militaires du rang votre mission est de protéger et d’assurer la sécurité le GRAND et DIGNE PEUPLE TCHADIEN, de défendre l’intégrité de notre cher Pays le TCHAD. Ainsi qu’en cas de nécessité pour relever un grand défi mondial de prendre part activement, au nom de la Nation tchadienne.
    Soldats il ne faut plus obéir aux ordres provenant la mafia institutionnalisée au pouvoir. Il ne faut plus soutenir le régime injuste et sanguinaire de N’djamena !

    Insurrection
    Actions simultanées du peuple et entrée en dissidence massive des Forces de Sécurité et de Défense à travers tout le territoire national pour renverser la mafia institutionnalisée au pouvoir.

    Cette mafia confisque le pouvoir par la force brute depuis presque trois décennies au détriment du peuple asservi.

    C’est un droit et un devoir patriotique!
    À toutes les forces vives ;
    À toutes les Unités …
    À l’insurrection à travers tout le Tchad

    Le Haut Commandement des Forces de Sécurité et de Défense du Tchad
    Poste de Commandement 1727 N’Djamena

    Commentaire par Le Haut Commandement des Forces de Sécurité et de Défense du Tchad Poste de Commandement 1727 N'Djamena le 25 octobre 2018 à 13 h 47 min
  • g conpatise avec la poplation d miski ds c moma doulereux.g hai tt sort d guere.soyon objectif,la riches du sus sol ne pa une raison ki permet a MISKI d c rebeler contr l’ETAT.mm si miski c truv au USA la reaction serai la mm chos k cel d l’ETAT tchadien

    Commentaire par togoi sougoumi le 25 octobre 2018 à 16 h 15 min
  • Peuple tchadien, il n’existe pas un État au Tchad. L’État tchadien a été détruit depuis longtemps par la mafia institutionnalisée.

    Le Peuple tchadien se souvient et n’oubliera jamais les désordres et forfaitures de cette mafia institutionnalisée : la fabrication de la fausse monnaie, le trafique de la drogue, les viols massifs des jeunes filles vierges, les exécutions extra judiciaires, de dilapidation des ressources financières notamment des revenus du pétrole appartenant au Peuple tchadien, des recettes douanières et autres recettes générées par les contribuables. Ainsi la main basse sur le gisement d’or au Batha, le mercenariat, les mascarades lors des différentes élections et la confiscation du pouvoir par la force brute et très probablement la vente ou même en cours du Tchad ! …

    Le Peuple tchadien mérite t-il d’être diriger par un tel régime ?

    Commentaire par Le Peuple Tchadien le 25 octobre 2018 à 22 h 23 min