De sources dignes de foi, par deux fois, le directeur de cabinet civil d’Idriss Déby Itno aurait manqué de respect à certains collaborateurs et membres de gouvernement. Notre informateur fait ressortir son carnet et explique que déjà quand Mariam Mahamat Nour était ministre du plan, l’actuel DG du cabinet civil lui aurait manqué de respect en termes incommodes. L’histoire aurait été gérée par perte et profit. Au dernier PND, bis repetita, sous la pression de l’organisation de l’évènement et face aux différentes sollicitations, le même Issa Taher craque dans les échanges et toise l’actuel ministre du plan en des termes dégradants, “ Sara affine da, tu te prends pour qui ? Tu penses que tu es le seul intelligent pour réussir ce PND ? Suivant le pouce de l’index il ne rata pas le ministre du plan Ngueto Tiraina Yambaye qui lui répondu en des termes similaires. Mais l’observation de l’assistance qui était là n’était pas positive.

 

Comment des hauts fonctionnaires de l’État peuvent aller à de tels chamaillades en public ? Puis les médisances allaient de plus belle – il paraît que le 1er ministre Pahimi Padacké se trouverait mêlé à cette empoignade, car il verrait d’un mauvais œil la réussite du PND à l’œuvre du ministre du Plan Ngueto. Selon un correspondant avisé à la primature, Pahimi Padacké interrogea le ministre du plan en ces termes “ Monsieur le ministre, est-ce que vous avez suivi nos consignes pour ce PND ? Oui réponds le ministre, alors pourquoi certaines choses se passent autrement ? lui rétorqua le 1er ministre – faites ce que vous voulez, mais une chose est sûre, pour avoir ma place là, ce n’est pas facile “. Rude la concurrence auprès d’Idriss Déby affirma notre correspondant. Le PND terminé, tout ce beau monde est rentré à N’Djamena, mais les lobbys, les réseaux et les antagonismes se trouvent de plus belle exacerbés. Rien ne fut fait pour venir calmer l’atmosphère tendue dans ce monde d’incompétents.

 

Issa Taher, ancien ministre du plan, par sa proximité auprès d’Idriss Déby s’est fait beaucoup d’ennemis. Sa nature excessive dans les réactions ne plaide pas pour lui. Un haut fonctionnaire doit toujours garder son calme, et procéder, quelle que soit la nature de la pression professionnelle à gérer ses nerfs, et à trouver un point de conviction sur le sujet en cours. Traiter un compatriote avec “ les sobriquets rapportés “ ne fait grandir personne. Malheureusement encore, la récidive est de mise, courant fin de semaine dernière, plusieurs sources rapportent encore qu’il y a eu empoignades entre Issa Taher et Ngueto Tiraina Yambaye. Dans le conditionnel, il paraît que pour Idriss Déby c’est la goutte d’eau de trop. Aussitôt remarqués, les détracteurs de Issa Taher s’y engouffrent. Des réajustements de postes sont à prévoir au cabinet civil et au secrétariat général à la présidence. Les recoupements laissent entendre que le conseiller juridique Issa Arabi et l’ancien dircab de Déby Gali Koutou furent consultés. Dans ce short-liste apparaît aussi le nom d’un certain Zackaria junior comme SGPA, Djimet Arabi comme SGP à la place de Nagoum poussé vers la CEMAC, et Abdelkérim Seid Bauche. Le tout N’Djamena fait circuler cette information, à moins qu’Idriss Déby champion de dernier changement vienne faire une autre surprise. Pire, et non vraie comme information, c’est accordé à Mr Issa Taher une certaine attache avec la rébellion tchadienne basée au sud de la Libye. Une information fantaisiste qui ne ferait pas la fierté de ces fameux détracteurs. Combattez vos adversaires avec la logique, mais point de fausseté. Voyons voir ce que décidera par ses décrets la présidence des Itno… À suivre.

 

Tchadanthropus-tribune

2461 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article