Le Tchad perd un humoriste de talent, un artiste qui a su atténuer par le rire les innombrables humeurs de nos compatriotes.

Mais qui en voulait à cet artiste qui n’avait aucun enseigne politique, aucun problème de nature à lui ôter la vie ?

Abdessalam Mahamat alias Colonel Dinar a été assassiné au Cameroun revenant d’un spectacle de l’artiste Moussa Aimé au retour de la ville de Maroua. Il a été poignardé à la tête et à la poitrine par des agresseurs. Le corps a été amené à la morgue de l’hôpital de la ville de Kousseri aux environs de 03 heures du matin et c’est en début de journée que l’information fut apprise quand ses camarades n’arrivaient plus à le voir.

L’information qui circulait déjà sur la toile au petit jour commence par surprendre plus d’un Tchadien, et plusieurs se sont rendus à l’évidence quand le promoteur culturel Ricardo LABE avait posté une vidéo annonçant cet assassinat.

Une plainte doit être déposée auprès des autorités camerounaises pour élucider cette affaire et les autorités tchadiennes doivent aussi exiger une enquête afin de rendre justice à sa famille et ses amis.

Va en paix l’artiste.

Voici le message du producteur.

« À tous nos amis et tous nos frères, une fois de plus le monde culturel est en deuil. Notre frère, le Colonel Dinar, artiste et humoriste tchadien qui était en spectacle ce week-end à Maroua vient d’être assassinés dans la nuit de lundi 17 au mardi 18 février 2020. Nous nous sommes rendus à Kousseri pour identifier le corps et c’est effectivement le colonel Dinar. Nous repartons à Kousseri une nouvelle fois pour ramener le corps. Il est musulman et il se pourrait que sa famille décide de l’inhumer ce soir » a-t-il annoncé. »

Tchadanthropus-tribune

1551 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article