Le 23 mars 2024, la cérémonie officielle de lancement du projet visant à améliorer les performances du corridor route-rail Douala-N’Djamena s’est tenue à Goundoul. Présidée par la secrétaire générale adjointe à la présidence, Mme Achat Saleh Damane, cette cérémonie a réuni plusieurs autorités et partenaires, dont le ministre des Infrastructures et du Désenclavement, Aziz Mahamat Saleh, le ministre de la Prospective Économique et des Partenariats Internationaux, Mahamat Assouyouti Abakar, la représentante de l’Union Européenne et le représentant de la Banque mondiale.

Ce projet s’inscrit dans le cadre du développement des infrastructures routières, avec pour objectif de construire des routes et des ponts afin de favoriser la connectivité intérieure et extérieure, contribuant ainsi à stimuler l’économie. Le ministre des Infrastructures et du Désenclavement, lors de son discours, a souligné que ce projet, d’une durée de 10 ans, repose sur deux dimensions essentielles : l’intégration sous-régionale et le développement des activités commerciales. Son coût est estimé à environ 240 milliards de francs CFA.

312 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire