Le Cameroun prépare le financement pour l’année 2022   du projet de port sec de Ngaoundéré. Parmi les bénéficiaires de ce projet, les importations du Tchad qui verront les couts et délai de dédouanement des marchandises réduits. C’est une des retombées d’un travail acharné que mène le ministre délégué au transport, Njoya Zakariaou qui recevait ce 05 avril 2022 une Délégation de la République sœur du Tchad conduite par le Secrétaire Général du ministère des Infrastructures et du Désenclavement.Il s’agit d’une rencontre, en prélude à la deuxième édition des ateliers bilatéraux de la phase préparatoire du grand projet intégrateur Régional relatif à L’Amélioration de la Performance du Corridor rail/route Douala – N’Djamena.

L’objectif dudit projet est de réduire les coûts et les délais de transport sur le Corridor rail/ route Douala – N’Djamena à travers l’optimisation de la chaine logistique notamment, la compétitivité des services de transport routier et de transit.

Le 15 février 2022, la Banque mondiale a approuvé un financement d’un montant de  311 milliards de FCFA  pour le projet d’amélioration des infrastructures routières et ferroviaires sur le corridor Douala-Ndjamena .C’est au total 471,7 milliards de FCFA qui seront mobilisés en dix ans pour relier le Cameroun au Tchad par une ligne de chemin de fer et un axe routier  garantissant une meilleur circulation des personnes et biens.

Camer.be

503 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire