Le Ministre camerounais des travaux publics et son homologue tchadien des infrastructures ont passé en revu ce 20 novembre les projets qui lient les deux pays.

Les trois traits d’union qui relient le Cameroun au Tchad étaient sur la table des discussions entre le ministre des Travaux publics Emmanuel Nganou et le ministre tchadien des infrastructures  Dr Idriss Saleh Bachar. Le point abordé était axé sur l’évolution des travaux du pont sur le Logone qui connecte la ville de Yagoua au Cameroun à celle de Bongor au Tchad. Les observations formulées sur cette ses infrastructures concernent  les lenteurs observés dans l’exécution’ du projet social économique connexe. Il est question d’accélérer le processus de contractualisation d’une entreprise pour réaliser lesdits projets

La suite des activités prévoient que nos ‘’ experts arrêtent un chronogramme en retenant que la date de clôture des financements est pour le mois de décembre 2024’’ a précisé le ministre des travaux public du Cameroun.

Le deuxième point ayant attirés l’attention des deux partis, est l’amélioration de la circulation sur le corridor Douala-Ndjamena. Dr Idriss Saleh Bachar a constaté la présence de 67 Points de contrôle. ‘’L’objectif est de faire en sorte que ce patrimoine commun soit bien entretenu, bien aménagé et surtout qu’il y’ait moins de tracasseries pour les usagers’’ a insisté le ministre des Infrastructures Dr Idriss Saleh Bachar. Un point d’honneur a été également mis sur le respect  des charges à l’essieu  pour les camions qui transitent sur le corridor  afin de d’éviter des dégradations prématurées de la voie.

En troisième lieu la construction d’un pont d’environ 500Km sur le fleuve Chari reliant N’Ndjamena et Kousserie en passant par Farcha au Tchad. Le projet en court d’instruction comprend la réalisation 29,9 Km des voies d’accès  dont 15,4 Km du côté du Tchad et 8,5 Km du côté du Cameroun (Cameroun Tribune)

Le Tchadanthtropus-tribune 

644 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire