Ce samedi 27 avril 2024, Pahimi Padacke Albert, le candidat du Rassemblement national des démocrates tchadiens (RNDT-Le réveil) a tenu un meeting à Koumra, chef-lieu de la province du Mandoul. Objectif, mobiliser ses militants pour l’élection du 6 mai.

Il était midi lorsque les militants du RNDT-Le réveil du Mandoul attendent impatiemment leur candidat à la place publique de la ville de Koumra.

Dans son discours, Pahimi Padacké Albert est revenu sur les problèmes spécifiques auxquels la province du Mandoul est confrontée : l’exode rural, le chômage, le conflit agriculteurs et éleveurs et l’accès limité à l’éducation. Il promet un changement radical pour résoudre les problèmes endémiques de Mandoul.

Enthousiasmée, la foule applaudissait à chaque promesse de leur candidat.

“Le Mandoul, cette belle région et riche, est devenu aujourd’hui le pourvoyeur de N’Djamena des candidats à l’exode rural et finalement pourvoyeur d’emploi des officines à N’Djamena. Hier, les enfants du Mandoul en exode rural à N’Djamena sont exploités dans les foyers et aujourd’hui, les mêmes enfants du Mandoul sont devenus des chaires à canon depuis le 20 octobre 2022. Je suis donc le candidat qui fera en sorte que les enfants du Mandoul ne partent plus en exode à la recherche de moyens de vie. Je vais créer des conditions de vie dans le Mandoul”, a promis Pahimi Padacké Albert.

 

Le candidat a également profité de l’occasion pour se prononcer sur l’enrôlement des jeunes du Mandoul dans l’armée par manque de l’emploi, soulignant l’importance de créer un emploi décent pour les jeunes. Il a dépeint un avenir radieux où le Mandoul sera un modèle de progrès et de prospérité, faisant écho aux aspirations populaires.

Tchadantthropus-tribune avec Tchad info

460 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire