Il se dit qu’une entité pompeuse et farceuse se définissant comme les patriotes du salut (LPS) avec à sa tête un certain Zakaria Idriss Deby Itno diton ambassadeur de circonstance, et la jeunesse pour le salut (JSP) avec Khoudar Acyl aide de camp de son beau-frère de dictateur se laissent aller à la diversion et dévergondage des lieux.

Celle qui anime le bureau blanc (BB) est Khadidja Dagache la tante de la 1ère dame.

Zackaria hibou, petit nom intime de ses amis à cause de la tournure de ses yeux bivouaques est le fils du dictateur, et le second morganatique est le beau-frère de la dictature.

Comme des petites rivales, chacun des deux camps se rivalise d’ardeur pour gagner l’estime d’un Idriss Deby devenu mégalomane. Ces deux structures ont été créées pour la campagne présidentielle du mois d’avril 2021.

Le hic dans cette situation, c’est la dignité de certains, même fonctionnaire de l’État, tous ces fonctionnaires et autres chômeurs envahissent ces structures de débauches et de prostitution, pour se constituer en brigade d’applaudissement pour éventuellement demain espérer avoir un poste de responsabilité dans l’appareil de l’État.

Tous ces jeunes qui ont perdu leurs âmes à la facilité nomadisent d’un bureau à un autre sans aucune conviction réelle pour le parti MPS. Ils sont pour la plupart guidés par leur propre intérêt personnel. Ce qui est somme toute légitime quand on sait qu’en 30 ans de pouvoir absolu, la majorité écrasante de la jeunesse continue de souffrir dans son âme.

Mais la guerre sera rude entre le tenant de ces bureaux, et ceux qui se considèrent comme la matière grise de l’absolu. Car au résultat final chacun cherchera à placer les siens. Ça été toujours comme ça, et rien ne délogera à la règle.

Tout ce scénario durera un mois et demi tout au plus, et les godillots utilisés pour les mises en scène n’auront que leurs yeux pour pleurer. Les autres cadres restés dignes dans leur conviction continueront à trimer en attendant que Dieu sauve le Tchad. 

Et puis épousons les formes juridiques. Depuis quand des officiers de l’armée ont le droit de battre campagne ouvertement ? Que disent les textes et les lois ?

Cette forfaiture explique clairement que Khoudar du haut de ses grades de général, et Zackaria comme lieutenant-colonel, n’ont pas le droit de faire ce qu’ils font actuellement. Le Tchad sous leur joug est devenu un pays de non droit, possible dans les faits dans toutes tentatives pour eux, mais quand il s’agit pour les autres le couperet tombe. Cette injustice à vitesse variable est contestable à tout point de vue. Il n’y a que les républiques bananières qui foulent aux pieds les valeurs d’équité.

Tchadanthropus-tribune

1134 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire