En vue de la campagne présidentielle, Aziz Mahamat Saleh pilote la communication du candidat Idriss Déby Itno en se positionnant sur un clientélisme méprisant.

La guerre semble ouverte entre le directeur de cabinet du d’Idriss Déby Itno et le SGA (secrétaire général adjoint) du MPS Jean Bernard Padaré qui est chargé de la communication du Parti, et qui est soutenu par le SG (secrétaire général) Mahamat Zène Bada. 

Tout serait parti de l’accaparement de la mise en place de la stratégie de la campagne par le dircab du d’Idriss Déby au détriment du MPS. Aziz Mahamat Saleh a fait appel aux services de son beau-frère Louane Mahamat Louani, promoteur de l’agence de communication LouaniCom. Cette situation peu orthodoxe serait validée par Abdelkerim Idriss Déby fils d’Idriss Déby et qui est l’adjoint au cabinet présidentiel de Aziz Mahamat Saleh, et qui serait convaincu par ce dernier de soutenir son beau-frère.

En plus de la guerre larvée entre le cabinet du futur candidat et son parti, les personnes bien introduites parlent d’un mécontentement du jeune communicant Mahamat Mamadou Djimtebaye, promoteur de l’agence de communication OpenUnion, qui avait accompagné le porte-parole du candidat Idriss Déby Itno, Mahamat Hissein, en 2016. C’est d’ailleurs OpenUnion qui avait mis en place la stratégie et le plan de la communication du candidat Idriss Déby Itno en 2016.

 

Avec son expertise avérée acquise durant cette campagne avec la bénédiction de Mahamat Hissein, Mamadou Djimtebaye pensait naturellement hériter de cette charge pour 2021 surtout que l’ancien dircab et sponsor influant de sa boite Abdoulaye Sabre Fadoul lui a laissé planer cet espoir. Malheureusement c’est sans compter avec l’ingratitude de ce milieu.

L’arrivée de Aziz Mahamat Saleh a tout mis en cause, surtout de l’avis de certains observateurs qui affirment qu’Aziz est sous l’emprise de son beau-frère qui nourrissait une dent contre Mamadou Djimtebaye.

La troisième victime du couple Aziz/Louani serait un certain Abdel Nasser Garboa alias bébé Doc qui jubilait pourtant sur son prolixe mur Facebook, à l’arrivée de Aziz au cabinet d’Idriss Déby. Mis à l’étroit par son oncle et parrain Zène Bada qui commence à s’en méfier à cause de ses ambitions démesurées et aussi par son cousin de ministre de la Justice, Djimet Arabi, il aurait préféré s’exiler au Cameroun pour parfaire ses études, mais sous cloche, il rumine sa rancœur d’être éjecté de la stratégie de campagne du candidat, lui qui raconte à qui veut l’entendre qu’il a été dans la commission communication des trois dernières campagnes de Déby.

Selon certaines sources, pour l’instant, Ibrahim Adam Mahamat et Nassour Nodjiti sont en embuscades tandis que leur DG, Abdoulaye Ngardiguina ne semble pas déranger par sa mise à l’écart.

Aziz et son clientélisme y arriveront-ils seuls ?

La bataille pour la direction de la campagne et pour la stratégie de la communication du candidat Idriss Déby Itno ne fait que commencer. Qui en sera vainqueur ? Wait and see.

Correspondance particulière depuis N’Djamena

Tchadanthropus-tribune

1509 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire