Qu’attendent les autorités tchadiennes pour venir en aide à un ressortissant de notre pays quand il se trouve injustement spolié de ses droits par une entreprise étrangère même si elle a un grand nom ?

 

Si les faits sont avérés, et s’ils sont prévenus, les gouvernants de notre pays devraient avoir honte. Ailleurs dans d’autres républiques, le citoyen est défendu dans ses droits. Personne ne pourrait le léser injustement. Mais dans le cas d’espèce, les autorités tchadiennes d’après la source, se taisent pour la simple raison qu’elles auraient des intérêts quelconques avec la firme Petronas. La lettre de notre compatriote affirme que le ministère des Affaires étrangères a été averti, mais ses correspondants lui auraient dit que le Tchad ne peut pas interroger Petronas aux seuls faits qu’ils travaillent ensemble pour leurs intérêts communs. Quoiqu’il en soit, un tchadien de quel bord soit il doit être défendu quand ses intérêts sont bafoués. Nous en sommes sûrs que l’exécutif tchadien n’est pas mis au courant pour venir en aide à notre compatriote Ahmad Hussein Haroun. Gageons lui venir en aide.

Tchadanthropus-tribune

 

La correspondance de Mr Ahmad Hussein Haroun depuis le Canada.

D’abord merci beaucoup mon frère d’avoir la chance de communiquer ce courrier a la rédaction de Tchadanthropus-tribune pour le publier. Veuillez trouver si joints avec ce courrier les documents justificatifs afin de vous permettre de m’appuyer afin de recouvrer mes droits. Mr Assileck, je compte vraiment sur votre appui et je suis a la disposition totale de Tchadanthropus-tribune s’il ya des questions a répondre.

Ahmad Hussein Haroun 

 PRBS Adjustmentt PDF

795 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article