Dans le cadre du suivi du processus de la transition au Tchad, le représentant spécial de la CEEAC (Communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale) en République du Tchad, Botelho Urino a rencontré les membres de la plateforme Wakit Tamma ce vendredi 10 mars 2023.

 

L’objectif de cette rencontre est d’écouter et de recenser les préoccupations, les attentes et les aspirations de cette plateforme de la société civile en vue de dresser un rapport et de le déposer à la haute hiérarchie de la CEEAC afin de contribuer à la réussite d’une transition apaisée dans le pays.

 

Pour Barka Michel, membre de la plateforme Wakit Tamma, il était question lors de cet échange de la situation sociopolitique au Tchad. “Nous avons eu à discuter de plusieurs sujets liés à la situation sociopolitique du Tchad. L’objectif était d’envisager de bonnes solutions pour sortir le Tchad de la crise et rendre la transition inclusive”.

 

Un débat très franc et fraternel

 

Dans le même élan, dans la journée du 9 mars, l’équipe de Botelho Urbino a eu à rencontrer des responsables du Parti “Les Démocrates” dont son président Avocksouma

Le président du parti les Démocrates, Pr Avocksouma Djona, après avoir échangé avec l’ambassadeur s’est confié à la presse pour dire qu’ils ont eu un débat très franc et fraternel. Il a souligné que chaque partie a présenté la situation telle qu’il apercevait. Ils ont donné leur point de vue sur la situation du Tchad. Ils ont fait un petit saut historique où ils ont souligné que le Tchad souffre d’un déficit de la paix de la cohésion sociale.

 

Leurs propres attentes ne sont pas que d’accompagner la transition. Son parti veut qu’à la fin de la transition, c’est un nouveau Tchad qui naisse. Pour finir, les Démocrates ont plaidé pour des institutions inclusives, porteuses d’un futur. Ils sont contre cette facon de penser que c’est avec la force qu’on peut tout régenter.

Le Tchadanthropus-tribune avec Tchad info

1986 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire