Le directeur général des douanes et droits indirects du Tchad, le colonel Ousmane Adam Dicki, a pris attache avec les autorités douanières camerounaises, le 09 janvier 2019, à Douala (Cameroun). Séance tenante une superficie de plus de 10 hectares lui a été attribuée par le Port autonome de Douala (PAD) pour le stockage de la marchandise tchadienne en transit au Cameroun.

Au moment où une certaine presse annonce le retrait de la douane tchadienne du Port autonome de Douala, le colonel Ousmane Adam Dicki vient taire les supputations. La douane tchadienne va continuer à travailler avec le Pad. C’est ce qu’il faut retenir, dès l’entame de la visite de prise de contact du Directeur général des douanes et droits indirects du Tchad avec les autorités douanières du Cameroun.

‎En effet, le patron des douanes tchadienne compte aborder tous les sujets pour trouver des solutions aux problèmes rencontrés par la marchandise tchadienne au Cameroun. C’est ainsi qu’au menu des échanges, l’on aura entre autres les problèmes liés aux tracasseries rencontrées sur le corridor Tchad- Cameroun. Mais également, les échanges entre les deux délégations portant sur le partage des expériences et la rencontre avec les différents partenaires.    Pour le directeur général des douanes du Cameroun Edwin Fongod Nuvaga, « Nous aimons travailler en partenariat. Le Dg des douanes et droits indirects du Tchad est là, nous aurons une série de réunions dès ce jour avec les différents partenaires et toutes les questions seront abordées. Et, je pense que bientôt ce ne sera que du passé. »

Une superficie de stockage en poche.

L’occasion faisant le larron, une superficie de 10 hectares dans le domaine portuaire camerounais, a été présentée au Colonel Ousmane Adam Dicki.  Un espace qui va servir de base logistique pour les opérations de transit et la sécurisation des marchandises en direction de ce pays voisin. Ainsi, pour le Dg des douanes camerounaises Edwin Fongod Nuvaga, c’est un début de solution aux problèmes posés par les douanes tchadiennes. « Cela va permettre de décongestionner le Pad, de fluidifier les opérations mais également de sécuriser les marchandises en transit. », confie t- il.

Les séances de travail se poursuivent jusqu’à demain, 11 janvier. Les deux délégations doivent appesantir sur la sécurisation des recettes et à la facilitation des opérations en transit entre les deux pays.

‎Satisfait par l’accueil, la nature des échanges, le colonel Ousmane Adam Dicki a émis le voeux de voir 2019, une année fructueuse en termes de mobilisation des recettes et la sécurisation de celles-ci, pour les deux pays.‎

Tchadanthropus-tribune avec Cameroun tribune

1253 Vues

  • …Douanes tchadiennes, l’une des vaches à lait des Zakawa de Deby Itno…et les tchadiens prière se rappeler qu’il faut être aveugle, lâche ou fou pour se résigner du mal qui ruine son propre pays

    Commentaire par kereta le 13 janvier 2019 à 21 h 11 min