Idriss Déby a reçu les différents organes (CENI/CNDP) pour une communication. Tout de go, il instruit les présidents de différents organes de respecter un chronogramme de 7 jours afin de lui proposer un calendrier.

Idriss Déby n’a jamais laissé la CENI et la CNDP tranquilles. Il a toujours instruit ses seconds couteaux afin de saboter le travail fait quand cela ne l’arrange pas. Aujourd’hui il vient hypocritement pousser sa colère sur les autres comme si ces retards ne viennent que des membres de l’opposition qui siègent dans ces organes.

« J’ai rencontré les responsables du Cadre national de Dialogue politique, de la CENI et du Bureau permanent des Élections. J’invite ces organes à publier dans une semaine un chronogramme définitif des élections présidentielles, législatives et locales assorti de dates précises » dit-il sur son tweet.

En vérité tout cela est du bluff. Idriss Déby est le seul à décider si les élections devraient avoir lieu et quand. Son histoire de vouloir être l’avocat du peuple sur la démocratie sonne faux. Si lui n’a pas volé la démocratie au peuple tchadien, personne d’autre ne peut être accusé. Les différentes élections sont bien là pour le prouver, et les Tchadiens sont bien conscients des hold-up électoraux qu’il y a eu dans notre pays.

La confiscation du pouvoir par la force n’est pas une épreuve de démocratie.

Qu’on arrête d’enfumer continuellement les Tchadiens.

Tchadanthropus-tribune

482 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article