Appréhendés près de la frontière avec le Tchad par une patrouille des FACA, deux soldats des forces armées tchadiennes sont actuellement en garde à vue à Paoua. De sources proches de la gendarmerie de Paoua, deux soldats de l’armée nationale tchadienne qui auraient traversé la frontière centrafricaine d’une manière non officielle ont été appréhendés par une patrouille des soldats des forces armées centrafricaines (FACA) dans la journée du mardi 14 août dernier vers la sous-préfecture de Paoua.

 

Transférés à Paoua, les deux Tchadiens auraient expliqué qu’ils ont franchi la frontière centrafricaine dans le but d’arrêter et faire rapatrier leurs compatriotes qui seraient encore sur le sol centrafricain, sans pour autant préciser qui les a envoyés à cette mission alors que la frontière entre les deux pays est fermée depuis plus d’une année. Le problème, les deux sujets tchadiens auraient passé par un passage clandestin afin de traverser la frontière. Pour l’heure, on ignore si les deux présumés coupables vont être transférés à Bangui pour être jugés ou ils seront rapatriés dans leur pays. Depuis plus de deux ans, dans les régions de l’Ouham et de l’Ouham-Péndé, on soupçonne régulièrement les soldats de l’armée tchadienne d’avoir franchi illégalement les frontières entre les deux pays pour venir commettre des dégâts sur la population centrafricaine.

Paoua, Fortuné Boberang pour Corbeau News C.

 

1691 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article