Le prestataire de services implanté à Dubaï, RA International, s’apprête à former les forces centrafricaines en matière de logistique, sous la supervision de l’US Army.

Le fournisseur émirati de services de logistique RA International va bientôt s’atteler à la formation des officiers de l’état-major des Forces armées centrafricaines (FACA). En qualité de prestataire de l’US Army, la société aura notamment pour mission de muscler leurs compétences en matière de gestion de la logistique militaire.

Les états-majors des FACA bénéficient déjà des formations militaires assurées par la mission européenne EUTM-RCA. Celle-ci accompagne notamment l’opérationnalisation des FACA à Bouar, Ndélé et Bangassou, lesquelles se chargent d’aguerrir les Unités spéciales mixtes de sécurité (USMS) dans ces localités (Africa Intelligence du 15/09/20). En outre, la Minusca, mission des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique, assure le déploiement des FACA en liaison avec l’EUTM-RCA. Enfin, la Russie, qui dispose d’une base militaire à Bérengo depuis 2018, a entraîné jusqu’à présent environ 4 000 éléments des FACA.

C’est la première fois que RA International s’implique dans la formation de forces armées. Le groupe est, à l’origine, spécialisé dans la gestion de services logistiques et la construction de camps militaires en zone hostile, notamment pour le département d’Etat américain, l’Union européenne et les Nations unies. La société est active dans de nombreux pays d’Afrique, du Sahel à la Corne en passant par l’Afrique centrale. C’est notamment elle qui assure le facility management des bases des Nations unies et de l’Union africaine à Mogadiscio.  En Centrafrique, elle s’est déjà impliquée dans la construction de bureaux et de casernes pour le compte des troupes de la Minusca. Dans la province insurgée du Cabo Delgado au Mozambique, RA International effectue des missions de contrôle d’infrastructures. Implantée à Dubaï aux Emirats arabes unis, la firme est dirigée par Soraya Narfeldt, ressortissante britannique élevée en Sierra Leone, d’ascendance écossaise et libanaise.

Tchadanthropus-tribune avec la lettre du continent

257 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article