L’information produite par Tchadanthropus-tribune sur les réalités de l’ambassade du Tchad à Paris ne souffre d’aucune ambiguïté.

Depuis la divulgation de cette information, ceux qui sont habitués dans leurs quotidiens à voler le peuple tchadien se cachent et utilisent le payeur de l’ambassade en le conseillant de poursuivre Tchadanthropus-tribune en justice pour diffamation, et vouloir comme à leur habitude calomnier et inventer des choses à l’égard de la rédaction.

La diffamation est précise quand une information n’est pas vraie. Mais dans le cas d’espèce, tout a été vérifier avec des preuves à l’appui. Nous ne pourrons inventer drôlement autant de fait et l’écrire.

Tout ce qui a été produit comme information est vrai, et nous avons encore d’autres éléments jugés de bas étage et que nous avions gardé de divulguer par devers certaines vies privées.

Dans la narration émise, la rédaction n’a cité aucun nom, mais ils se reconnaîtront. Qui se sent morveux se mouche.

S’il y a d’anciens ambassadeurs qui se trouvent concernés par cette information, et voudraient dire que ce n’est pas vrai, alors qu’ils viennent démentir, nous les mettons au défi de leur prouver le contraire et les confondre avec leurs mensonges.

L’habit ne fait pas le moine, c’est vrai.

Si certains ont pris la tangente avec l’argent de la diaspora (20 000 euros), c’est aussi vrai.

Si feu Idriss Déby et Mahamat Kaka ont été transportés dans un véhicule sans assurance et le chauffeur n’avait pas de papier, c’est aussi vrai. Et s’il y a malheureusement des chauffeurs dont leurs séjours n’ont pas été régularisés, c’est vrai aussi, même si ce n’est de leur faute et c’est à leur hiérarchie de relancer la procédure pour les mettre dans les conditions nécessaires au travail.

Le devis auprès d’une entreprise spécialisée pour la réfection du système de sécurité de l’ambassade (Portiques et caméras) existe bel et bien. D’ailleurs c’est à partir de ce document que feu Idriss Déby a donné les 160000 euros.

Le remboursement des 60000 euros pour l’assurance des dommages causés existe aussi. Pourtant, rien n’a été réparé à l’ambassade du Tchad à Paris et aucun système de sécurité de nouveau n’a été mis en place.

Nous allons nous taire quand il s’agit d’autres trafics, car c’est plus que honteux. Cela relève de la vie privée diton, même si cela est à la limite du public.

En général, les critiques élèvent les débats, et corrigent les erreurs. Mais certains pensent qu’ils ont le droit de voler les Tchadiens, de mentir, tricher, intimider ou proférer des menaces, et que le bien commun des Tchadiens volé doit être absous.

Voleur un jour, restera voleur toujours.

Quiconque volera l’argent public, même si c’est un de nos parents, il doit être démasqué et dénoncé.

Notre Tchad ne peut avoir le luxe de laisser échapper son patrimoine lucratif, et l’argent détourné au gré de certains caprices malsains, des calculs d’individus, et des personnes malpropres.

Depuis 2019, le trésor public n’a perçu aucun versement venant de l’ambassade du Tchad à Paris. Les preuves sont au ministère des Finances du Tchad, personne ne l’a inventé.

Les Tchadiens doivent dénoncer tout argent public volé, c’est ainsi qu’on pourra assainir les mentalités, mais pas autrement.

Quant à la diffamation affirmée, la rédaction attend la plainte avec plaisir…

À bon entendeur, salut…

Tchadanthropus-tribune

547 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire