Le président du Conseil économique, social, culturel et environnemental (Cesce), Abdelkerim Ahmadaye Bakhit a officiellement ouvert, le 5 février 2024, la première session ordinaire de l’année. La cérémonie qui a lieu au Palais des arts et de la culture de N’Djaména est placée sous le thème « la cherté de vie au Tchad : analyse diagnostique et mesure d’atténuation pour la population ».

 

Pour le thème choisi, les conseillers de la République auront à proposer des solutions afin de lutter contre la cherté de vie au Tchad. Le président du Conseil économique, social, culturel et environnemental, Abdelkerim Ahmadaye Bakhit, a souligné que les conseillers de la République proposent d’établir un diagnostic approfondi des causes de ce phénomène socio-économique qui affecte négativement les conditions de vie des ménages au Tchad en général et celle des couches vulnérables en particulier.

 

« Le diagnostic passera par une revue de toutes les potentialités (agricoles, miniers, énergétiques, etc.) dont dispose le Tchad pour satisfaire les besoins de sa population », a clarifié Abdelkerim Ahmadaye Bakhit. Poursuivant, il indique que des analyses et explorations des pistes de solution en vue d’atténuer cette cherté de vie que subissent actuellement les ménages tchadiens sont en vue.

Des rencontres avec les membres du gouvernement, les institutions de la République, les partenaires techniques et financiers et autres sont aussi prévues.

 

Le Tchadanthropus-tribune avec Ndjampost

538 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire