À l’heure où le monde entier démontre, l’état d’urgence fait à cette maladie, et se préoccupe pour ses ressortissants, les Tchadiens doivent demander à leur autorité quelles sont les dispositions prises pour nos frères et sœurs qui vivent et étudient dans ce pays.

D’après ce que l’on sait, et ce qu’on voit à travers les divers canaux d’information, chaque pays demande à ses ressortissants de se faire rapatrier le temps que le calme s’installe dans ce pays.

  • Le gouvernement tchadien a-t-il répondu à nos compatriotes étudiants qui ont lancé un SOS ? Si oui, où le communiqué du gouvernement tchadien et qu’elles sont les informations divulguées.

Pour ramener nos compatriotes au pays, il suffit d’envoyer un avion-cargo militaire et ramener tout le monde. Mais faire fi comme si de rien n’était est inacceptable pour un pays comme le nôtre.

Le ministre tchadien de la Santé publique, Mahamoud Youssouf Khayal a annoncé, lundi à N’Djamena, des mesures de prévention contre le coronavirus qui sévit depuis quelques semaines en Chine. Parmi les mesures préventives prises par le Tchad, le ministère de la Santé a fait état des contrôles réguliers et stricts au niveau de l’aéroport international Hassan Djamous de la capitale tchadienne, N’Djamena.

« Des mesures concrètes sont déjà mises en place à l’aéroport international Hassan Djamouss de N’Djamena, en collaboration avec l’Autorité de l’aviation civile (ADAC). Il s’agit, entre autres, du port de masques et de gants pour tout le personnel travaillant à l’aéroport, à l’arrivée d’un vol d’avion en provenance des pays affectés, la prise de température frontale systématique de tous les passagers », a expliqué le ministre Mahamoud Khayal.

Bien, mais qu’en est-il des jeunes tchadiens envoyés par centaines en Chine et dont certains sont dans la ville Wuhan ?

Réponse s’il vous plaît.

Tchadanthropus-tribune

793 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article