69 milliards, 59 milliards, 50 milliards, 130 milliards. Des sommes d’argents faramineux sous forme de marchés publics attribués directement aux proches du clan. Le Tchad n’a pas d’autres entrepreneurs ou opérateurs économiques en dehors de ceux-là.

De source bien informée, Aboud Haschim, Bedey et l’épouse de Oumar Déby se partageraient l’ensemble de ces marchés publics énumérés ci-haut.

Ce clientélisme ambiant a prévalu sous le silence désemparé des Tchadiens pendant 31 ans sous feu Idriss Déby. Les proches du clan à l’exemple de Bedey, Daoussa Déby, Oumar Déby et autres ont profité des largesses et instructions d’Idriss Déby pour avoir d’énormes marchés au grand dam des autres entrepreneurs qui ne reçoivent que des miettes. Apparemment le système continue toujours de la même manière même après l’absence d’Idriss Déby, et le système de la transition en fait de même.

Aboud Haschim a obtenu son marché des constructions de route depuis que Idriss Déby était en vie. Cette obtention de marché avait provoqué le courroux d’un certain Bedey et Daoussa Déby qui se sentaient lésés malgré plusieurs milliards engloutis par leurs sociétés.

Il se dit que jusqu’à là Daoussa Déby en veut à Aboud Haschim jusqu’au point de demander une réunion de famille pour le dégager de son poste de maire de la ville d’Amdjaress. Daoussa Déby alias bouffe tout, celui-là même qui avait fait la genèse du dinosaure à Amdjaress n’accepte pas quand les autres obtiennent un marché sans qu’il ne soit au centre des décisions.

Toutefois, tout ce micmac ne peut continuer indéfiniment, injustement, de perdurer excluant tous les autres hommes d’affaires qui regorgent le pays.

L’injustice dans notre pays a creusé un grand vide entre ses citoyens. C’est cette forme d’injustice à diverses variantes, renforcée sous le lit du communautarisme qui continue de creuser l’écart en frustrant nos compatriotes jusqu’à présent.

Le Tchad, notre pays ne peut se permettre le luxe de l’injustice, ce n’est point rendre justice à sa génération future, moins encore cimenter l’union d’une nation.

Tchadanthropus-tribune

643 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire