À peine mis en place, juste pour une transition à durée déterminée, une tempête secoue déjà le Conseil National de Transition, le parlement provisoire. Cette structure composée des jeunes loups aux dents acérées fait face à sa première fronde. En effet les jeunes conseillers Nationaux de transition refusent de cautionner les pratiques anciennes érigées en système de gestion 11 ans durant par l’ancienne assemblée nationale. Malheureusement, il se trouve que certains députés, repêchés au CNT veulent perpétuer leurs anciennes pratiques de gestion.

 

A l’origine de cette crise la dotation des moyens roulant à tous les membres du CNT. Une attribution qui doit se faire de façon équitable. Le CNT actuel n’étant pas la résultante d’une joute électorale, aucune personnalité figurant dans la hiérarchie des commissions ne peut bénéficier des traitements de faveur dans l’attribution des moyens roulants en raison des suffrages obtenus.

 

En attendant la commande lancée pour l’acquisition des véhicules, certains membres non de moindre ce sont vus doté des grosses cylindrées par le PCMT. Le Président du Conseil National de transition Haroun Kabadi et son bras droit le conseiller Kolotou qui dit à qui veut l’entendre qu’il est le chef de la majorité qui soutient le CMT, cette appellation ne figure pas dans le règlement intérieur de CNT. Plus grave il se fait commander une V8 sur le budget de CNT en tant que Vice-Président du parlement de la CEMAC et une autre en tant membre du CNT, bref à lui seul il se trouve avec Trois véhicules pendant que les autres membres du CNT attendent encore une hypothétique camry ou Corolla.

 

Il est un secret de polichinelle que l’actuel Président du Conseil National de transition, Haroun Kabadi, ne fait rien sans l’avis de député Kolotou qui est la pièce maitresse du système mis en place présentement au sein du parlement provisoire pour perpétuer les anciennes pratiques.

Tchadanthropus-tribune

1451 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire