Insignifiant dans la vie d’un parti politique, mais le CNRD a marqué sa présence en ce laps de temps dans l’espace politique de notre pays.

Le Bureau Exécutif se félicite de l’engouement de nos compatriotes pour notre jeune organisation et surtout de l’affluence de nos jeunes concitoyens par leur adhésion massive au parti.

Le Bureau Exécutif remercie chaleureusement tous les nouveaux adhérents pour leur confiance et les exhorte à apporter leurs contributions sur tous les sujets (politique, économique, social, environnement) afin de finaliser notre projet de société déjà en chantier.

Le CNRD, fidèle à ses objectifs et conscient de la gravité du moment, réitère son appel à tous les Tchadiens pour l’unité de la résistance face à l’oppression. L’heure n’est plus à l’hésitation et aux atermoiements moins encore à la procrastination, mais à l’action.

Il est de moments dans la vie des nations où, les citoyens dépassent les rivalités ethniques, confessionnelles, régionales et les confinements partisans pour faire face au défi national. Notre pays le Tchad vit les pires moments de son histoire. A la situation socio-économique désastreuse depuis plusieurs années, s’ajoute ces derniers temps, une insécurité généralisée sur l’ensemble du territoire national. Pendant que le citoyen lambda s’interroge sur son avenir et s’inquiète pour sa vie, les Tchadiens les plus nantis, ceux-là même qui ont siphonné les ressources du pays, s’expatrient volontairement pour se mettre en sécurité.

La situation actuelle de notre pays, nous amène à savoir user des moyens légaux à notre disposition pour contrer les décisions et règles scélérates du pouvoir actuel et surtout résister à toute forme d’asservissement.

Dans le préambule de la constitution du Tchad, les situations de désobéissance et de résistance des citoyens en cas de dictature sont clairement annoncées en ces termes:

«Nous, Tchadiens….proclamons solennellement notre droit et notre devoir de résister et de désobéir à tout individu à tous corps d’Etat qui prendrait le pouvoir par la force ou l’exercerait en violation de la présente constitution…

…Affirmons notre opposition totale à tout régime dont la politique se fonderait sur l’arbitraire, la dictature, l’injustice, la corruption, la concussion, le népotisme, le clanisme, le tribalisme, le confessionnalisme et la confiscation du pouvoir».

Cher compatriote, ta liberté naitra de ton courage !

Pour le Bureau Exécutif
Le président, Dr Abakar Tollimi

1432 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article