Les conseillers nationaux, après examen, ont adopté le projet de loi portant reclassement de la Réserve de Faune de Siniaka-Minia en parc national, par 133 voix Pour, 1 contre et 2 abstentions.

 

Lors de la plénière de ce 26 décembre 2023, les conseillers nationaux ont examiné et adopté le projet de loi portant reclassement de la réserve de Faune de Siniaka-Minia en Parc National de Siniaka-Minia. Le désormais parc national est situé entre les provinces du Guéra et du Moyen-Chari.

 

La réserve de Faune de Siniaka-Minia (RFSM), pour mémoire, a été créée le 17 mai 1961. Elle constitue, à l’échelle du Tchad, le deuxième poumon de séquestration de carbone et une zone de refuge du grand écosystème fonctionnel de Zakouma. Située au sud du Tchad, entre les provinces du Guéra et du Moyen-Chari, le parc national de Siniaka-Minia, a pour limites la rivière Migna qui traverse le parc national d’Est en Ouest au département (Barh Garada, Barh Signaka, Korbol) et les cantons Melfi, Daguela et Korbol.

 

Le futur parc national de Siniaka-Minia, d’une superficie de 4 158 km2 (soit 415806 hectares), montre la ferme volonté du gouvernement de transition pour la protection de l’environnement. “Le parc national Siniaka-Minia, contribuera à renforcer la conservation, la gestion durable de la biodiversité, des écosystèmes et permettra de contribuer au développement socio-économique. Il s’inscrit dans un paysage d’aires protégées majeures qu’est le grand écosystème fonctionnel de Zakouma, plus grand paysage de conservation du pays et l’un des ensembles de conservation les plus importants à l’échelle de l’Afrique centrale et de l’ouest”, a défendu le ministre de l’Environnement, de la Pêche et du Développement Durable, Mahamat Abdelkerim Hanno.

 

Malgré que les Conseillers nationaux aient émis quelques inquiétudes quant aux mécanismes mis en place pour protéger l’écosystème, l’impact du parc de Siniaka-Minia, dans l’économie nationale et le dédommagement des éventuelles victimes par le ministère, ces derniers ont adopté finalement le projet de loi. Pour ces inquiétudes, le ministre a fait savoir qu’une équipe sera mise en place pour qu’aucune victime ne soit lésée.

Le Tchadanthropus-tribune avec Tchad info

978 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire