Les Conseillers nationaux tchadiens réunis le vendredi  22 septembre 2023 , en séance plénière au Palais de la Démocratie, ont  examiné et adopté le projet de loi autorisant le président de la République à ratifier  l’Accord de prêt signé entre le gouvernement du Tchad et le Fonds d’Abu Dhabi pour le Développement (FADD). La séance plénière a été dirigée par le président du Conseil national de transition, Haroun Kabadi  informe l’agence Tchadienne de Presse

 

Les conseillers nationaux  ont  voté dans leurs ensemble  ce projet de loi par  142  voix pour, 02 abstentions et 0 contre signale la même source. Le montant global de ce fonds s’élève à 200 millions de  dollars américains, composé  d’un don de 50 millions de dollars et un prêt  sous forme d’appui budgétaire de 150 millions de dollars à un taux  annuel hors taxe de 1 %.

Selon  le rapport de la commission Finances, Budget et Comptabilité publique, le prêt servira à  augmenter  l’offre d’énergie, à boucler les financements des investissements  routiers et le désenclavement en cours ainsi que les projets  d’adduction d’eau potable  dans le Tchad profond. S’agissant du don  selon le rapport, il contribuera au  financement des secteurs vitaux par la fourniture des ambulances, de camions de pompiers d’autobus pour soutenir le secteur de transports et assurer une réponse rapide en cas de sinistre. Ce prêt  signé le 12 septembre 2023 entre le Gouvernement de la République du Tchad et le Fonds pour le Développement à  Abu Dhabi à une période de remboursement de 18 ans dont 4 ans de grâce. Le ministre des Finances, du Budget et des Comptes publics, Taher Ahmed Nguilin qui a défendu ce projet, a indiqué, que  ce prêt contracté vient renforcer la capacité de l’économie nationale dans les secteurs priorités du pays.

 

Le Tchadanthropus-tribune avec ATPE

926 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire