La ministre secrétaire d’Etat à la Prospective économique et des Partenariats internationaux, Madeleine Alingué, est devant les Conseillers nationaux pour défendre le projet de loi portant ratification de l’ordonnance n°004/PT/2023 du 31 janvier 2023, sur l’accord de prêt relatif au financement de la phase II du projet d’extension de l’Institut national des Sciences et de Technologie d’Abéché (INSTA).

 

En 2015, le gouvernement a signé plusieurs accords de prêt pour le financement de la construction et l’extension de l’Institut national des Sciences et de Technologie d’Abéché (INSTA) auprès de la Banque Arabe pour le Développement Economique (BADEA) et le Fonds de l’Organisation des Pays Exportateurs du Pétrole (OPEP). Ce prêt d’un montant de 12 millions de dollars vise à l’amélioration et la modernisation de la qualité de l’enseignement par l’acquisition du savoir-faire et le renforcement des compétences afin de répondre aux besoins du pays dans les domaines des aptitudes scientifiques et professionnelles nécessaires à l’exécution des programmes de développement.

 

Le projet, objet de la présente plénière, concerne la deuxième phase d’extension de l’INSTA d’Abéché. Il consiste à l’extension et à l’achèvement de la construction de l’INSTA via la construction et l’équipement du département biomédical. “L’objectif final étant de contribuer au développement socioéconomique du Tchad. Car, il permettra d’augmenter la capacité d’accueil de 1 200 à 2 000 étudiants en leur construisant une cité universitaire, un restaurant, des aires de loisirs et une centrale d’énergie solaire. Cet institut d’enseignement supérieur mettra également à la disposition des structures sanitaires et pharmaceutiques des cadres qualifiés, particulièrement dans le domaine biomédical”, explique Madeine Alingué.

Le Tchadanthropus-tribune avec Tchad info

1840 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire