De nombreux conseillers nationaux ont désapprouvé ce 30 décembre au Palais de la démocratie, la liste d’intégration dans le corps de la police nationale de 1203 élèves-gardiens de la paix. Ces nouveau fonctionnaires de la police sont , issus du concours d’entrée à l’École nationale de police de la session 2016.

La liste qui a mis de la flamme jusqu’à l’heure selon les nombreux observateurs de la scene poltique du Tchad ne reflèterait pas la diversité du Tchad.  Quelques conseillers nationaux   à l’hémicycle ce 30 décembre au cours de l’examen du projet de loi portant habilitation du gouvernement à légiférer par ordonnance pendant la période allant du 31 décembre 2022 au 31 janvier 2023,  ont demandé l’annulation de l’arrêté ministériel.

L’arrêté est « monotone ».  » Selon le Conseiller Haroun Badawi  ‘’Tellement que c’est les mêmes noms, ça donne l’impression d’une exclusion, même si elle n’est pas voulue ça nous mais mal à l’aise en toute franchise », a-t-il signifié au ministre secrétaire général du gouvernement présent pour l’adoption dudit projet de loi

Le conseiller Alladoum Djarma Balthazar a quant à lui plaidé pour le réaménagement de la liste.

Le Tchadanthropus-tribune avec Alwhida

2900 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire