Le projet de budget 2021 du Conseil national de transition (CNT) fait débat.

Le président de l’Union nationale pour le développement et le renouveau (UNDR), Saleh Kebzabo s’y mêle. “C’est une véritable entreprise de pillage à ciel ouvert qui se met en place au CNT“, a-t-il tweeté.

L’ancien député se demande si la défunte Assemblée nationale a emporté tous les matériels roulants et de bureaux au point que le CNT doive tout racheter. “Un vrai scandale d’État en cours”, fulmine Kebzabo.

Le projet de budget pour l’exercice 2021 du Conseil national de transition est connu. Il se chiffre globalement à 8,9 milliards. Un budget reparti entre les rubriques salaires, indemnités, frais de session, achat de véhicules, de matériels bureautiques et informatiques, de carburant, etc.

En plus du montant global qu’ils jugent trop élevé pour juste les trois derniers mois de l’année, certains prix choquent aussi les internautes comme ceux d’un ordinateur portable (1 500 000 FCFA), un photocopieur (18 500 000 FCFA) ou encore des véhicules (qui oscillent entre 25 millions et 85 millions l’unité).

Tchadanthropus-tribune avec Tchadinfos

771 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire