De sources bien informées, une faction libyenne a engagé une bataille avec un groupe armé non identifié parmi lesquels des Tchadiens et des rebelles soudanais ont été signalés. Plusieurs correspondants et sources ont cru comprendre qu’un des groupes de rébellion tchadienne aurait été attaqué par une faction libyenne, et que parmi les rebelles tchadiens il y a eu plusieurs morts. Les informations relayées sur les réseaux sociaux ont semé le doute et plusieurs interrogations ont été levées. Après avoir recoupé les informations auprès des bases et des leaders de l’opposition armée tchadienne, aucune entité n’est entrée au combat avec les Libyens. La seule information crédible est celle qui a été recoupée et qui détermine un engagement armé entre une Katiba libyenne proche du général Haftar basée à Koufra et ce groupe énuméré ci-dessus. C’est la source égyptienne qui a créé la confusion, accusant de facto la rébellion tchadienne et qui rapporte que 7 combattants tchadiens et deux membres du bataillon Sabl al-Salam (forces de défense de la région de Koufra) ont été tués. Selon la presse saoudienne, ce groupe d’opposants tchadiens est soutenu par le Qatar. Mais cette information est démentie par toutes les bases de rebelles tchadiens contactés. Depuis quelque temps, une certaine opinion veut enlever toute crédibilité aux Tchadiens en armes qui revendiquent des droits légitimes. La propagande internationale à sa tête l’Égypte, allié subjectif du pouvoir tchadien contribue à salir l’image de ceux qui n’ont pas d’autres alternatives que la lutte… À suivre.

 

Tchadanthropus-tribune

3222 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article