Le témoignage exceptionnel de Goukouni Weddeye, l’ancien président de la République du Tchad (1979-1982).

Ce document retrace son parcours depuis les contreforts du Tibesti, son entrée en résistance avec le FROLINAT, son alliance puis sa rupture avec Hissein Habré, jusqu’à son accession à la tête de l’État, puis son exil en Algérie.
« Cet ouvrage n’est pas un livre de mémoires. Il ne s’agit pas non plus d’un journal.  Ce n’est pas davantage un ouvrage d’analyse politique, ni un manuel idéologique. J’ai simplement voulu ce livre comme un témoignage. Il est nourri d’instants vécus, faits de souffrances, de larmes et de sang, comme de bonheurs, de joies et d’enthousiasmes, donc de vérités humaines. À aucun moment, je n’ai voulu porter sur ces pages de l’histoire de mon pays de quelconques condamnations. Le Tchad a trop souffert, et pendant de si longues années. Il a, aujourd’hui, besoin de paix et de prospérité.

« Je verse donc au dossier de l’Histoire ces quelques pages dont la seule ambition est de porter témoignage de ces années mises au service de mon pays, auquel, sans regret, j’ai choisi de sacrifier ma vie

Tchadanthropus-tribune avec Tchadpages

1252 Vues

  • Bonjour Mr le Président GOUKOUNI WEDDEYE,
    En préambule, vous êtes Ancien Président du Tchad, vous avez un statut présidentiel, un parcours personnel avec les uns ou les autres … mais cela ne veut dire pas que vous témoigner sur votre parcours et vous appelé “UNE VIE POUR LE TCHAD”.
    Mr le Président, je ne suis pas contre cette idée mais mon opinion me disait autre en tout cas nous attendons votre livre et après nous en dirons la suite .

    Commentaire par Ahmat haroun SOULEYMANE le 24 juillet 2019 à 11 h 37 min
  • Vous êtes animé de cynisme et de mauvaise foi, mon cher ami, Ahmat. Si quelqu’un entre en rébellion et sacrifie presque tout, contribue largement à la transformation politique de son pays ( cette réalité, hein) et vous trouvez que cela n’est pas une lutte pour son pays ! Qu’est ce qui constitue pour vous une « vie pour le Tchad » ? Soyons assez sérieux !

    Commentaire par Al-Amine Mohammed Abba Seid le 26 juillet 2019 à 10 h 43 min