Le Haut-Commissariat des Nations Unis aux Droits de l’Homme (HCDH) en collaboration avec  le comité Technique Multisectorielle sur la traite des personnes et le trafic illicite de migrant ainsi que l’office national des Nations Unis contre la drogue ont conjointement célébré la journée mondiale de la lutte contre la traite des personnes  ce jeudi 03 Aout 2023.

Placée sous le thème « Chaque Victime de la traite d’êtres humains, ne laisser  personnes de côté » cette journée a pour objectif de sensibiliser l’opinion sur  les évolutions et tendances inquiétantes identifiées dans le dernier rapport mondial sur la traite des humains rendu public par l’office des nations contre la drogue et le Crime (ONUDC).

Selon le Chef de bureau Adjoint du HCDH,  la traite des personnes est devenue ses dernières années  un sujet préoccupant pour les Etats de l’Afrique de l’ouest et ceux du Centre. Delly Mawazo ajoute que la traite des personnes s’accompagne souvent de formes extrêmes de violence.

Cependant, pour mettre fin à ce fléau ;  le représentant du ministère  de la justice présent à la commémoration, souligne qu’il ne faut ne pas tolérer ce crime qui fait l’objet d’une indifférence et d’une impunité croissante. ‘’ Nous dévons renforcer la résilience face à l’exploitation et aux problèmes socio-économiques, culturels sous-jacents qui favorisent cette traite’’ devait compléter  Rotta Dingamadji Carlos.

Le Secrétaire Générale des Nations Unis Antonio Guteres dans son message transmis, lui propose un investissement dans la détection et la protection des victimes et le renforcement de l’application de la loi et   la traduite en justice ‘’des criminels qui font de l’être humain une marchandise’’.

Mbailassem Emmanuel

Le Tchadanthropus-tribune

1430 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire