La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains (C.T.D.D.H), l’Association Sociale des Jeunes pour la défense des Droits Humains (A.S.J.D.H) La CTDDH et l’ASJDH sont indignées par le déguerpissement brutal, inhumain et anti social subi par les habitants du quartier N’GUELI.
 

Sous le prétexte de mesures sécuritaires, les autorités se sont misent à raser le quartier N’GUELI, jetant impitoyablement des centaines de familles dans la rue, errant ça et là, sans logements et pire encore, à l’approche de la saison des pluies.

 

Face à cette violation grave de droits de l’Homme, la CTDDH et l’ASJDH exigent :

 

– Le respect des règles minimales régissant les droits des déguerpis

– Le relogement dans les meilleurs délais dans des sites d’accueils décents et leur prise en charge par le Ministère de l’action sociale et de la solidarité Nationale Les organisations signataires du présent communiqué de presse exhortent le gouvernement à mettre fin à ces expéditions punitives visant en fait à faire payer à la majorité innocente les fautes commises par une minorité de privilégiés bien connue.  

 

Fait à N’Djamena le 23 juin 2013

 

Pour la CTDDH : le Secrétaire Général Mahamat Nour Ibedou

Pour l’ASJDH : le Président : Pando Eric Hervé

 

152 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article