La Convention tchadienne pour la Défense des Droits Humains (CTDDH) est profondément choquée par le laxisme du Gouvernement et des autorités municipales, face au drame que vivent les habitants des quartiers périphériques de Ndjamena dont les maisons se sont écroulées suite aux inondations.

 

Des familles entières sont devenues des sans-abris. Cette situation est d’autant plus inadmissible qu’elle est provoquée par l’absence ou la mauvaise qualité des canalisations. Canalisations réalisées par des individus dont le seul souci est de s’enrichir au maximum.

 

La Convention Tchadienne pou la Défense des Droits Humains (CTDDH) exhorte les autorités à trouver une solution rapide à la situation de ces citoyens sinistrés au lieu de tromper l’opinion nationale et internationale sur la situation du pays en médiatisant des actions marginales et inutiles des autorités municipales.

                                                                       

 

Fait à Ndjamena le 23 aout 2014

 

Le Secrétaire général

Mahamat Nour Ibedou

 

CONVENTION TCHADIENNE POUR LA DÉFENSE DES DROITS HUMAINS (C.T.D.D.H)

BP : 58 39 N’Djamena

E.- Mail : convention.ctddhongatchad

                                      Tel : 00235 92 10 69 83

 

239 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article