Après analyse des suites consécutives de la situation regardant le parti, le bureau exécutif de l’union nationale pour le développement et le renouveau (UNDR) ne s’étonne pas des attaques savamment dirigées contre l’UNDR et son président national Saleh KEBZABO par le régime MPS et son gouvernement, depuis l’affaire dite de conspiration, en passant par la demande de levée de l’immunité parlementaire du député Saleh KEBZABO jusqu’au simulacre honteusement ridicule du ralliement des militants de l’UNDR d’Abéché. Cependant, le bureau exécutif de l’UNDR se dit hautement attristé par l’inconséquence des propos du chef de l’état à l’issue de sa conférence de presse du 10 août 2013 par rapport au statut de chef de file de l’opposition politique.


 

282 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article