Réunis en Plénière ce jour, samedi 04 mai, les partis politiques membres de la CPDC ont examiné, entre autres sujets, l’arrestation de certaines personnalités dont les députés Dr Malloum Kadre et Mahamat Saleh Makki. Les arrestations se sont opérées en dehors des horaires réguliers, sans mandat et sans autorisation, ni information préalable du Bureau de l’Assemblée Nationale. Les déclarations du Porte-parole du gouvernement et du procureur font état de personnes armées et l’argumentaire relève des soupçons d’intention. Les partis politiques membres de la CPDC notent également que les droits des prévenus ne sont pas respectés, à savoir le droit de recevoir des soins adéquats et des visites des membres de la famille ainsi que des avocats.




 

 


 

 

154 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article