Encore une fois, le Tchadanthropus-tribune vous propose une nouvelle conversation audio entre Balthazar, rapporteur du CNDP et le désormais fameux journaliste Judas Allahondoum du journal Le Visionnaire.

Dans cette conversation en langue Ngambaye et en Français, Balthazar fait le compte-rendu du coup qu’il a asséné à l’opposition dans la composition de la CENI.

Cette conversation fait suite à la conversation passée où Judas Allahondoum comme son prénom l’indique bien se réjouissait d’avoir “ramassé ” le président de l’UNDR Saleh Kebzabo sur le plateau d’Électron TV à propos de la même CENI.

Les deux larrons continuent le délire comme quoi ils ont une mission commune pour décapiter l’opposition, et qu’ils vont se rendre compte régulièrement de leurs exploits macabres respectifs.

Le journaliste Judas persiste et signe dans cette conversation et dit qu’il faille que “la jeunesse aussi mange avec eux”.

De quelle jeunesse parle-t-il ? Alors que lui-même s’allie avec le pouvoir MPS pour combattre cette jeunesse dont l’avenir est hypothéqué par le régime tchadien actuel depuis 30 ans ?

On entend Balthazar projeter désigner un militant du MPS comme président de la CENI. Et c’est ce qui fut fait. Le jeune chef de parti, Felix Marting Kodjiga a été aussi tourné en dérision par Balthazar et Judas.

Lors de nos précédentes publications, le “journaliste “ Judas a promis de faire un direct pour s’expliquer sur cette question et il a finalement suspendu son projet. Pourquoi ? Est-ce que nous avions publié avec nos confrères du blog Makaila.fr est faux ? conteste-t-il sa voix sur ces bandes sonores ? Là encore nous n’avions pas évoqué les financements de son journal, ni comme il entretient sa radio. Mais s’il le veut, nous pourrions être des beaux jouets.

Le MPS se bat sur un terrain politique, et utilise tout ce qui est à sa portée pour passer. C’est qui est grave, c’est quand certains journalistes s’évertuent à donner une image le jour, et une autre la nuit, en se faisant passer pour des saints qui se battent contre l’injustice.

Leur compagnon Avenir de la Tchiré cherche à se dédouaner en commandant des publications par des internautes en leur faisant dire qu’il n’est pas dans le coup de Balthazar et Judas. Il les vend pour laver son image largement entamée.

Quant à votre site Le Tchadanthropus-tribune, nous vous ferons d’autres révélations sur le trio Balthazar-Judas-Avenir. Le trio BJA doit s’attendre à la publication des autres révélations (audio et décharges) qui montreront comment ce groupuscule avide de l’argent vend les informations, et manipulent les autorités et la société civile pour des intérêts égoïstes.

Le journalisme au Tchad perd ainsi ses lettres de noblesse avec ces genres de comportements.

Sans verser dans les injures, nous ne faisons qu’écrire pour révéler la face cachée de certains qui utilisent la presse pour rouler en grosse cylindrée et se construire des villas à étage, connaissant les revenus des ventes de journaux au niveau local. Personne d’entre elles n’a nié les voix affirmées dans les précédents audios et celui publié aujourd’hui les identifie formellement. Nous nous passerons des commentaires acerbes à notre encontre. Un voleur n’avouera jamais qu’il a volé tant qu’il n’est pas pris la main dans le sac. Ici c’est pire que le flagrant délit. Aux internautes d’en juger.

Tchadanthropus-tribune

937 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article