Chers compatriotes et frères,
 
C’est avec tristesse que nous avons appris les décès de feu Gustave Bouldoumgar et feu Daniel Ralongar N’Diekor, deux journalistes bien connus sur la place pubique tchadienne. Ces compatriotes ont par leurs plumes su réhausser le combat de la presse et des libertés fondamentales au Tchad, malgré l’environnement très difficile, miné par une dictature et un denis de droits de l’homme.
 
Nous nous joingnons aux douleurs des familles respectives, des amis, et des compatriotes en ce douleureux évènements et présentons nos condoléances au corps journalistiques au Tchad, à la famille des deux compatriotes et à leur amis.
 
A Dieu nous sommes, et à lui nous retournons.
 

La rédaction.  

162 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article