La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains (C.T.D.D.H) est gravement préoccupée par l’extradions et la détention au secrets dans une prison de la présidence du Tchad, des responsables politiques et militaires de l’opposition armée préalablement détenus dans des prisons au Soudan. Il s’agit de : – Ibrahim IRIG Responsable militaire – Moussa OUMAR responsable politique – Moussa Younous responsable militaire Et trente autres personnalités politico militaires de l’opposition armée. La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits humains craint pour leurs vies et demande aux autorités Tchadiennes d’éviter toute action extra judiciaire. La C.T.D.D.H estime que ces trente trois (33) personnes transférées des prisons soudanaises au Tchad contre leur gré doivent bénéficier d’un procès équitable conformément aux lois de la république.

 

Fait à N’Djamena le 16 Novembre 2012

Le Secrétaire Général Mahamat –Nour Ahamat IBEDOU 

204 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article