Le Président de Transition, Président de la République, Chef de l’Etat, Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO a pris part ce matin, à Dubaï, aux travaux de la 28ème Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 28). Travaux dédiés au premier bilan mondial de l’action menée par l’ensemble des États conformément à l’accord de Paris qui prévoit de limiter la hausse de la température à 1,5°C d’ici la fin du siècle.

 

Tribune essentielle pour discuter des enjeux environnementaux cruciaux qui affectent notre planète, la COP 28 a attiré un éventail impressionnant de dirigeants mondiaux, Chefs de Gouvernement et responsables des organisations internationales parmi lesquels le Président de Transition, Président de la République, Chef de l’Etat, Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO. La présence du Chef de l’Etat aux assises témoigne de l’engagement du Tchad dans la lutte contre le changement climatique, qui a des impacts directs sur la sécurité alimentaire, la stabilité et le bien-être des populations.

 

Les travaux sont présidés par le Ministre émirati de l’Industrie et des Technologies, par ailleurs Président Directeur Général de l’entreprise publique Abu Dhabi National Oil Company (ADNOC), Sultan Ahmed Al Jaber.

 

Cette 28ème COP est dédiée au premier bilan mondial de l’action menée par l’ensemble des États conformément à l’accord de Paris, conclu lors de la COP21 en 2015. Accord de Paris qui prévoit de limiter la hausse de la température à 1,5°C d’ici la fin du siècle. Une question essentielle et prioritaire pour le Tchad, pays moins pollueur mais durement frappé par le changement climatique.

 

Plusieurs interventions ont marqué la première journée de cette rencontre de haut niveau. Au nombre de ces interventions il y a celles du Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres et du Roi Charles III du Royaume-Uni. Ils ont mis en avant l’urgence d’agir face aux bouleversements climatiques qui touchent déjà de manière disproportionnée les communautés les plus vulnérables et la nécessité pour les nations plus riches de tenir leurs promesses en matière de financement, un élément clé des efforts globaux pour lutter contre les changements climatiques. Des prises de parole qui vont se poursuivre jusqu’à demain.

 

La COP 28 promet donc d’être un forum crucial devant permettre  de partager les meilleures pratiques et élaborer des politiques concrètes pour relever les défis climatiques.

 

Le Tchad, sous la direction du Président de Transition, Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO, s’engage, comme l’ensemble des pays représentés, à jouer un rôle actif dans cette quête collective pour un avenir plus durable et résilient face aux changements climatiques qui menacent dangereusement notre planète.(Présidence)

Le Tchadanthropus-tribune

570 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire