Les travaux de la COP28 se poursuivent à  Dubai aux Emirats Arabe Unis avec une entière participation de plusieurs délégations tchadiennes. Parmi ces délégations, se trouve  l’ONG Sahkal qui fait de la lutte contre la désertification au Tchad son cheval de bataille. L’ONG se fixe comme défit : Planter 1 million d’arbre dans le pays  précisément dans les zones désertiques en 2024.

Pour relever ce défi louable dont elle se fixe, l’ONG a entamé  une opération de vaste reboisement  pour augmenter les puits de carbone et stabiliser les dunes et les oïdies dans les zones ensablées.  En 2020,  Elle est a planté plus de 30 000 plantes dans le Bahr-El- Gazel au nord du pays.

Ses principales zones d’intervention sont entre autre le lac Tchad, le Kanem et le Bar Elgazel.  Des zones  en danger par l’ensablement.  Pour l’année à avenir,  plus de 500 000 plantes sont prêt à  être planté dans le  Barh-el-Gazel en collaboration avec le ministère de l’environnement, selon le président du conseil d’administration de l’ONG Sahkal Brahim Ousman au micro de tchadinfo.

Sur une superficie de 1 284. 000Km2, Plus du tiers du pays est constitué du désert et des massifs montagneux,  informe le Ministre de l’aménagement du territoire, Mahamat Assileck Halata présent à la COP28.

Mbailassem Emmanuel

Le Tchadanthropus-tribune

530 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire