Narmadji Céline, porte-parole adjointe du COSC de s’interroger en ce terme comment comprendre qu’en pleine crise sanitaire le don des produits malgaches ne puisse pas parvenir à la population. Elle s’en est aussi prise à la CENI qui installe ses démembrements alors qu’il n’y a aucune urgence en cette période de lutte contre la pandémie. 

Il faut l’avouer, Céline Narmadji fait partie des rares leaders de la société civile qui ne tergiverse pas quand il faut dire la vérité concernant les diverses formes d’injustice dans notre pays.

De l’exécutif jusqu’aux nervis qui ébranlent notre société, cette dame foudroie directement les comportements de voyous des responsables politiques.

Aujourd’hui, dans notre pays plusieurs leaders de la société civile sont menacés, vilipendés par le pouvoir à cause de leur prise de position dans la manière illicite de gouvernance exprimée à travers l’État.

Le Tchad progressera, quand la justice sociale sera observée, et quand tous les citoyens sont égaux devant la loi. 

Tchadanthropus-tribune

568 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article