Par un communiqué, le ministère de la Santé appelle les passagers ayant pris le bus immatriculé 15 B 0032 A, de se rendre à l’hôpital de Farcha. La question qui reste posée est que comment peut-on par temps de crise mondiale sur le Coronavirus, laisser des voyageurs venant d’ailleurs entrer dans une ville sans pour autant vérifier en amont que ces voyageurs ne sont pas infectés ? Nous voyons ailleurs dans le monde que les déplacements et les flux des voyageurs sont régulés afin que ceux qui sont peut-être contaminés dans une autre ville ne puissent pas transporter le virus et venir contaminer d’autres personnes.

L’opinion nationale a été sidérée de constater comment et de quelle manière le ministère de la Santé et la cellule de veille avaient gérer le cas des passagers de la Tchadia Airlines et le confinement au cas par cas qui s’en est suivi et par la suite faire une course contre la montre pour aller chercher les gens à domicile.

Dans le cas du bus 15B0032A, il en demeure que les passagers sont arrivés et se sont dispersés en ville. Combien de personnes ont rencontré ces voyageurs, dans leurs familles, en ville, auprès de leurs connaissances et amis. C’est un problème plus que sérieux et il y va du danger de nos compatriotes, de nos familles. Comment peut-on être irresponsable de cette manière ?

Le Tchadien de 43 ans, testé positif au coronavirus, est arrivé à N’Djamena par ce fameux bus de l’agence de voyages STTL depuis le 20 mars à 12 heures. Et c’est maintenant que le ministre Khayal, son équipe et la cellule de veille se réveillent ?

Si C’est maintenant beaucoup plus tard que le ministre de la Santé publique demande à tous les passagers ayant pris le même bus, immatriculé 15 B 0032 A, de se rendre de toute urgence à l’hôpital de Farcha pour se faire dépister. Qu’en est-il de leur fréquentation ?

Ailleurs dans un pays responsable, un ministre de telle pointure funeste devrait être remercié, la cellule de veille remplacée par des cadres compétents de santé. Il n’y a qu’au Tchad où la vie humaine de la population est léguée au second rang.

Il ne suffit pas d’aller s’exhiber en recevant des dons et faire ses affaires en attribuant des bons de commande à ses ouailles pour se faire du fric.

Il faut veiller à la sécurité sanitaire des Tchadiens. Sinon prenez la porte.

Tchadanthropus-tribune

1277 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article