Le samedi 31 mars dernier, un incident fâcheux a eu lieu lors d’un mariage dont les proches du pouvoir sont férus. La crise financière et la situation économique des autres citoyens ne leur permettent pas de supporter de telle dépense financière. Une des traditions jadis simple et joyeuse est en train de prendre du plomb dans l’aile. Pourquoi ? Parce que certains qui se croient intouchables exagèrent dans l’expression de leur joie jusqu’à déborder et enfreindre la loi. Ce que le simple citoyen subit presque quotidiennement, Idriss Déby l’avait vécu dans sa voiture banalisée, bloquée à même le cortège de ses proches, citoyens au-dessus des autres. Il n’avait eu le salut que grâce à sa garde rapprochée qui est venue l’exfiltrer. Aussitôt fait, le ministre de la Sécurité Ahamat Mahamat Bachir fut convoqué et instruit de prendre les décisions idoines. “ Il faut identifier les véhicules dudit cortège et les convoquer devant la justice. Les instructions seraient fermes que le Vuvuzela national dégaina ses prorogatifs et convoqua les maires des arrondissements de la capitale. “Dorénavant chaque sera traduit devant la justice s’il participe à un cortège de mariage “. Dans l’élan de la décision les instructions deviennent fermes “ Ce sera 10 millions de FCFA pour tout type de véhicule V8 (Grosses cylindrées) et 5 millions de FCFA pour les autres types de véhicules “. Mais connaissant les mentalités sur place, Ahamat Bachir le ministre de la Sécurité aura-t-il les moyens de ces décisions ? Quels proches du système MPS accepteraient de venir régler une pénalité à cette hauteur, eux qui sont habitués aux facilités des faits et des choses ? Idriss Déby ne créerait-il pas un problème à multiples têtes à son ministre de la sécurité, lui qui est souvent dans le collimateur de certaines communautés proches du pouvoir ? Le cadeau empoisonné ne lui facilitera pas la tâche, et l’exposera encore plus, même s’il est épaulé par son DG de la police et l’omniprésence méthodique du procureur Mahamat Saleh Youssouf.

Tchadanthropus-tribune

1602 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article