En images : A l’école de Koutéré, près de la frontière, les ressortissants tchadiens confinés -essentiellement des étudiants rentrés du Cameroun- vivent dans des conditions très difficiles, à même le sol. Ils sont placés sous surveillance pendant 14 jours par précaution. Le député Mbaidessemel Dionnadji dénonce des traitements inhumains et dégradants. “Ils sont à même le sol. Les femmes mettent leurs pagnes par terre. (…) Certains ne se sont pas lavés depuis deux, trois jours. (…) Les conditions dans lesquelles on les a mis, c’est vraiment déplorable”.

Les premiers jours ont été particulièrement difficiles avec le manque de nourriture. Le Gouvernement et les familles déploient progressivement une assistance, tandis qu’à la frontière, les autorités provinciales tentent d’encadrer de nouveaux afflux.

Lire aussi : 

Tchad – Covid-19 : révolte d’étudiants confinés à Koutéré et tirs de gaz lacrymogène
Tchad : étudiants confinés à Koutéré, “c’est alarmant”, prévient un député
Tchad – Covid-19 : le calvaire d’étudiants confinés “avec des serpents”, rentrés du Cameroun

Tchadanthropus-tribune avec Alwihda Info

355 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article