À N’Djamena dans la capitale, le rond-point Palmeraie allant jusqu’au marché central vers Diguel est devenu le point d’arnaque aux citoyens, pour les forces de l’ordre en faction.

La fronde émanerait des taximans du marché central sur la ligne N° 15, qui indiquent qu’ils sont devenus la cible par excellence des policiers postés sur cet axe. 

Ils soulignent que les agents de sécurité chargés par l’État de faire respecter les mesures barrières les contrôlent au faciès et intensément. Tout taximan qui transporte un client qui n’a pas son cache-nez se verrait obliger de payer de suite et au comptant 20 000 FCFA, et cela se fait sans contrepartie de reçu.

Cette procédure n’émet point une confiance avec les agents de sécurité. Les taximans suspectent que cet argent ne va pas directement au trésor public. Ils demandent à l’État de corriger rapidement ces faits, surtout que des faits similaires seraient perçus sur d’autres points de contrôle. 

Tchadanthropus-tribune

136 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article