Après la publication de la liste des personnes devant composer le Conseil national de transition (CNT), la Coordination des partis politiques pour la défense de la Constitution (CPDC), réagit avec un communiqué de presse.
L’objet de ce communiqué de presse de la Coordination des partis politiques pour la défense de la Constitution (CPDC) est de dénoncer le décret numéro 502/PCMT/2021 portant désignation des membres du Conseil national de transition.
Le communiqué fait remarquer que sur les 93 membres qui composent le Conseil national de transition, aucune personne de la CPDC n’y figure. Pourtant, cette coalition “comporte des députés et des conseillers en grand nombre”, précise-t-il.
Pour le CPDC, “le CMT se comporte comme un pouvoir légalement élu, n’acceptant que les personnalités et les organisations qui partagent ses positions ou qui le soutiennent. Cette politique d’exclusion est contraire aux vœux exprimés par les Tchadiens de tous les horizons ainsi que l’ensemble des partenaires de la communauté internationale”.
La CPDC prend donc à témoin toute l’opinion confondue du caractère non inclusif que pourrait revêtir les assises en cours, si ce décret n’est pas révisé.

Tchadanthropus-tribune

1845 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire