#TCHAD #Crime & Assassinat : L’un des assassins sur le compatriote Mahamat Ali Djari Sougui a été arrêté, les autres en fuite recherchée.
 
De source digne de foi, une correspondance tard dans la nuit informe la rédaction que l’assassin ayant tué le citoyen Mahamat Ali Djari Sougui a été arrêté par les autorités de sécurité (police). Originaire de la ville de Fada dans l’Ennedi Ouest, fils d’un ancien général de l’armée, et beau-frère d’un ministre de la transition.
 
Il serait le cousin de l’ex-mari de la jeune femme, amante du défunt. La jeune femme à l’origine de cette affaire serait aussi la nièce du ministre en question, et qui est d’ailleurs hébergée chez lui.
 
Pendant l’enquête de la police judiciaire, le criminel avait avoué son crime. Il est mis aux arrêts, mais son complice qui conduisait le véhicule Hilux bombé est toujours en fuite. Selon nos informations, il est activement recherché par la police. Un troisième larron serait identifié dans l’affaire et devrait être rapidement interpelé. Dans un commentaire sur une page Facebook, Mr Mahamat TOGOU DJIMET avait fait un commentaire expliquant que « C’est bien fait pour quelqu’un qui cherche la femme d’autrui, cet individu a été maintes fois averti ». Ce commentaire pourrait amener la police à s’intéresser à lui, et lui demander ce qu’il sait de l’affaire.
 
Dans un pays, seule la justice est légitime à déposer la loi. Personne n’a le droit de tenter d’ôter la vie à un autre sous aucun prétexte. On ne va pas assassiner une personne parce qu’elle entretient une relation amoureuse avec une femme divorcée d’un cousin. Qu’on soit musulman, chrétien, protestant, juif ou athée, aucune religion ne le permet, car une vie est sacrée.
 
Le phénomène de dia contribue à acheter la vie enlevée à une personne, mais ne guérit point l’impact émotionnel. Pour faire taire les crimes au Tchad où certains croient avoir une permission de tuer sur la vie des autres, il faut appliquer la peine de mort, ou une cour criminelle qui exécutera tout individu qui enlève la vie gratuitement, ou qu’il se sent tout puissant à éteindre une vie que Dieu à fait naitre.
 
La loi du talion ou la loi martiale est la seule capable d’arrêter cette hémorragie.

Tchadanthropus-tribune

1683 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire