Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés estime que 400 000 personnes de plus pourraient fuir vers ce pays voisin dans les trois mois à venir.

Le constat est très inquiétant. Le nombre de Soudanais ayant fui au Tchad voisin le conflit qui ensanglante leur pays depuis un mois et demi a dépassé les 100 000 personnes, s’alarme, jeudi 1er juin, le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR), qui réclame un soutien financier d’urgence.

Les réfugiés affluent depuis le 15 avril et le conflit déclenché entre deux généraux rivaux qui se disputent le pouvoir à Khartoum. « On estime que jusqu’à 200 000 personnes » de plus pourraient être forcées de « fuir vers le Tchad dans les trois mois à venir », prévient dans un communiqué Laura Lo Castro, représentante du HCR au Tchad. La majorité de ces réfugiés sont « originaire du Darfour », région de l’ouest soudanais frontalière avec le Tchad « profondément touchée par la violence et en proie à une instabilité croissante », poursuit la responsable onusienne.

Un « besoin urgent de financement »

« La saison des pluies arrivant dans les prochaines semaines, nous avons besoin d’une logistique massive pour déplacer les réfugiés des zones frontalières afin d’assurer leur sécurité et leur protection », ajoute le HCR, qui invoque un « besoin urgent de financement » et invite « la communauté internationale » à lui fournir ces moyens pour « continuer à intensifier (ses) interventions et sauver des vies ».

« Le HCR a besoin de 214,1 millions de dollars pour fournir une protection et une assistance vitale » à toutes les personnes réfugiées ou déplacées au Tchad, dont « 72,4 millions pour la réponse d’urgence à la crise des réfugiés fuyant le conflit au Soudan », conclut le texte, ajoutant que ces besoins ne sont financés « actuellement qu’à hauteur de 16% ». 

France Info

1444 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire