A leur retour de mission d’Adré, une ville située dans la province du Ouaddaï, à l’Est du Tchad, des membres du gouvernement ont organisé ce 20 juin un point de presse.

Il est notamment question d’alerter l’opinion internationale sur la crise humanitaire qui prévaut dans cette zone frontalière avec le Soudan.

Des personnes qui ont fui les combats au Soudan vivent dans une situation précaire, lance le ministre de la Santé publique, Dr Abdelmadjid Abderrahim.

‘’Cette crise parle d’elle-même. Elle met la communauté internationale face à ses responsabilités. Elle va fragiliser le système de santé, mais aussi le tissu économique et social voire sécuritaire’’, craint-il, recensant déjà 14 morts et 916 blessés.

Le ministre de la Santé publique appelle la communauté internationale à se mobiliser pour appuyer les efforts du gouvernement tchadien.

A ce jour, selon les Nations unies, le Tchad accueille plus de 150.000 personnes en provenance du Soudan.

 

 

Le Tchadanthropus-tribune avec Tchad info

1338 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire