Mahamat Nour Ibedou est le coordonnateur de la CTDDH. Une association inscrite sur la défense des droits de l’homme, et qui fait un travail non négligeable pour la population tchadienne. Depuis plusieurs mois, son coordonnateur Mr Mahamat Nour Ibedou subit les tracasseries du régime MPS qui le combat à mort. Cadre du ministère des Finances, Mr Ibedou est victime des intimidations, et de pièges de corruption notoire. Son poste au ministère des Finances fut supprimé à défaut de prendre la peine de le renvoyer, le laissant juste avec son salaire indiciaire. Le machiavélisme est poussé à son paroxysme, car il est le seul cadre à qui on arracha un véhicule ayant acquis la formalité de réforme. Sur 27 personnes ayant eu les mêmes droits, Ibedou devra rendre son véhicule sous prétexte d’une mission de quelques jours. Les délais passés, il s’adressa à son ministre qui lui promet de régler la question, mais sans lever le petit doigt. Le chef de la mission, un militaire (chef des FAR) proche de la présidence dit n’obéir qu’a sa hiérarchie.

 

Au-delà des problèmes sur le plan professionnel, on lui cherche des poux sur la tête. L’eau et l’électricité sont coupées à son domicile même quand ses voisins sont approvisionnés. Ne pouvant pas l’arrêter ou l’éliminer physiquement parce que l’opinion internationale et les chancelleries locales gardent un œil sur ce qui se passe, le régime le pousse à bout et à la faute. Ce que subit Mr Ibedou relève du harcèlement moral puis que le régime MPS avait tout tenté pour qu’il cède et ferme sa bouche. Mais ce serait méconnaitre la détermination de cet homme qui a choisi de se sacrifier pour le peuple tchadien. Nos compatriotes patriotes, et les responsables des ONG locaux doivent venir en aide à ce compatriote qui expose sa vie pour leur cause. Il faut savoir renvoyer l’ascenseur à ceux qui défendent les causes de notre peuple, car si des voix comme celle d’Ibedou s’éteignent, le pouvoir trouvera la faille et exercera la suprématie de l’injustice sur tout un chacun.

Tchadanthropus-tribune

1609 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article