Les organisateurs de l’assemblée générale extraordinaire précisent que l’engagement de leur organisation aux côtés du peuple tchadien ne changera jamais, ce qui reste à voir et à prouver, tant l’icône de la lutte contre l’arbitraire est incarnée pendant plusieurs années par Mahamat Nour Ibedou.

Ainsi donc, le nouveau bureau exécutif à sa tête, Dr Albissati Saleh Allazam s’attèlera à unifier l’organisation disent-ils.

Dr Albissati Saleh Allazam, le nouveau secrétaire général rassure les militants et la population tchadienne en annonçant qu’il s’est fixé comme priorité la réorganisation de la CTDDH et l’unité des militants autour d’un seul idéal la défense des droits du peuple.

Mais au-delà de cette forfaiture, c’est la manœuvre orchestrée par le régime d’Idriss Déby pour casser la dynamique en place au sein même de la CTDDH qui choque les Tchadiens. Depuis fort longtemps, le régime de Déby a dépouillé la personne physique de Mahamat Nour Ibedou de tous ses acquis privés et publics, il a été renvoyé de son travail comme un malpropre, et cherchant à l’humilier tout simplement parce que ce dernier est resté incorruptible et droit dans ses bottes, sur la conviction primaire, qui est celle de défendre les intérêts premiers du peuple face à l’injustice de la dictature implacable d’Idriss Déby Itno.

Mais le peuple tchadien n’est pas dupe, moins encore ignorant de ce qui vient de se tramer. C’est ainsi que la diaspora tchadienne dans son ensemble désapprouve cette démarche du régime et amène son soutien à Mahamat Nour Ibedou. Elle appelle même à le réhabiliter.

La société civile, les partis politiques, et les ONG de droit de l’homme au Tchad devraient solidairement condamner cette forfaiture et faire corps avec Mahamat Nour Ibedou et l’équipe de la CTDDH originelle.

Tchadanthropus-tribune

977 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire