Le président tchadien Idriss Déby a enfin pu médiatiser une bonne nouvelle dans un secteur pétrolier plutôt morose avec la mise en huile le 9 juin du gisement de Badila par Caracal Energy (ex-Griffiths Energy).  

Selon nos informations, la production de Badila et celle du gisement de Mandila dans le bassin de Doba (sud du Tchad) devraient atteindre 23 000 b/j dès la fin de l’année. Ce volume opéré par Caracal sera amené à 36 000 b/j fin 2014. C’est le directeur général de Caracal, Gary Guidry, qui menait la délégation du groupe lors de la cérémonie de lancement aux côtés d’Idriss Déby. Alors que les champs de Doba opérés par Exxon, Chevron et Petronas continuent à stagner (86 000 b/j, AEI nº697), les revenus de l’Etat devraient enfin remonter grâce à ces nouveaux gisements. Caracal opère ces deux périmètres aux côtés du trader Glencore

 
La lettre du Continent.
247 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article